Screenshot_2013_06_07_19_05_40_1ce n'est pas à propos de cet excellent article "ne pas voir le mal : pourquoi le public est si peu éveille au problème de la psychopathie ?" http://www.sott.net/article/234836-See-no-Evil-Why-is-there-so-little-Psychopathy-Awareness

Mais plutôt à propos des commentaires. On peut voir dans les commentaires à quel point certains ont senti le danger que représentent sociopathie/psychopathie/perversion narcissique.

Certes on en entend le plus souvent parler dans les histoires d'amour qui finissent mal (très mal) ou dans les meurtres en série, horribles mais très peu fréquents.

Cependant il ne faut jamais oublier que la plupart des socio/psycho/pervers ne sont pas des meurtriers, ni même des personnes violentes. Pourquoi ? parce que ça les dérange de tuer des gens ? non, parce qu'ils ont compris que ça pouvait les envoyer en prison ou à la morgue rapidement et qu'alors la fête est finie. Les plus intelligents apprennent donc à contrôler leurs pulsions.

Ils et elles sont attirés par le pouvoir, le contrôle de l'autre.  Il n'y a pas qu'en kidnappant une personne ou en s'accaparant un coeur amoureux que l'on peut faire ça. Monter dans la hiérarchie est aussi un bon moyen d'avoir le contrôle sur les gens. Sans surprise, les sociopathes sont bon à ce jeux. Sans surprise on les retrouve en plus grande proportion aux plus hauts postes et responsabilités.

Vous allez me dire : comment un malade mental, une personne avec des troubles psychologiques, peut-elle arriver à des postes à hautes responsabilités ? pour connaître la réponse, google est votre ami. Mais il est plus conseillé de chercher à sociopathie que perversion narcissique, bien que ce soit la même chose. Sachez juste que quelques unes de leur caractéristiques psychologiques sont : "absence de remord, absence de peur face à la punition, absence de sentiment, absence de honte, pas de personnalité propre". Depuis leur plus tendre enfance ils sont habitué à décrypter le comportement des autres d'un point de vue intellectuel et non emphatique (qu'ils ne comprennent pas), la seule chose qui les amuse vraiment est le pouvoir sur les autres, ils ont donc développé un extrême sens des faiblesses des autres, ce qui en fait des manipulateurs hors pair, et donc des prédateurs en puissance.

La vérité : les dirigeants sont pour beaucoup des sociopathes, ceux qui ne le sont pas agissent comme des sociopathes, ce sont des sociopathes qui créent le monde dans lequel nous vivons et qui créent ses règles. C'est bien pourquoi beaucoup de personnes souhaitent être sociopathes, adoptent une philosophie sociopathe et essayent d'agir comme des sociopathes (sisi ça existe !!! consulter à ce propos sociopathworld.com ou ribbonfarm.com pour s'en assurer).

Pour en revenir à l'article cité, voici les commentaires que j'ai trouvé absolument lucide sur la question de la sociopathie (psychopathie, perversion narcissique) :

 

Nous les avons tous aidé

Par Nap
Nous avons laissé la société fonctionner d'une manière qui permet aux psychopathes de prendre le contrôle de nos vie et de notre futur, ie Cheney (Dick, NdT) et d'autres politiciens. On les laisse avec la bourse, les salles de conseil d'administration des corporations, et notre paysage politique sordide. Nous supportons et "vénérons" la compétition, récompensant ceux qui excellent en les mettant sur un piédestal, on accepte la philosophie morale "tant que ce n'est pas illégal c'est acceptable". On favorise leur augmentation avec une certaine naïveté en considérant que tout le monde est égal. Oui, il est difficile de comprendre comment nous avons facilité cette perversion mais on l'a vu arriver sans même murmurer une objection. Nous avons tourné le dos à la responsabilité ce qui est fondamental à ce que la règle d'or fonctionne. Vous pouvez dire que les psychopathes ont été dans des postes au pouvoir pendant des siècles et que dans ces postes ils ont construit et modifié nos codes pour faciliter leur invisibilité dans la société. Je pense que c'est la vérité et que cela explique la plupart des choses qu'on voit dans notre société aujourd'hui. Comme l'auteur le dit nous devons devenir plus capables de les reconnaître et prendre des décisions pour les exclure des postes de pouvoir et influence.
Commentaire d'un lecteur
Par : Psalhesost
Quelques pensées :
Si il y a une conscience de ça dans la culture, cela peut aller - mais lorsqu'une nouvelle culture émerge, celles qui ont un système pathologiquement tordu telle que les religions (pensez aux religions monothéistes), l'agriculture (permettant et supportant - en fait rendant inévitable) les hiérarchies de pouvoir, et celles-ci arrivent et prennent la place - ce qui arriva aux chasseurs-cueilleurs qui furent massacrés et/ou esclavagisés par les invasions de cultures agricoles - alors elle sera détruite et déplacée.
En allant plus loin en arrière, en prenant en compte l'habileté à manipuler des psychopathes, il se pourrait aussi - spéciallement dans un monde existant avant les que les psychopathes prennent la place - que cela soit un processus lent - les psychpathes diffusant leurs idées corrompues qui graduellement ont pris place et ont continué à se corrompre, et alors les gens perdant graduellement leur compréhension psychologique (et en fait leur santé mentale), la culture devient mure pour etre détournée et transformée.
Enfin, le commentaire d'un parent de psychopathe, qui s'inquiète qu'on veuille les pourchasser, avec de bons arguments :
Et si c'est votre enfant ?
Par: Roth
[...] cela me tracasse parce qu'il n'y a pas de test infaillible. [...]
[...] Sans parler du fait qu'un groupe d'une sous-classe d'humains pourrait potentiellement être créé, ce qui par lui-même, peut mener à des actions catastrophiques? Classer des humains dans la catégorie des psychopathes est casse-gueule. L'Histoire nous dit que beaucoup de non-psychopathes seront pris dans le filet avec les psychopathes.[...]
et que ce seraient probablement les sociopathes qui prendraient la tête du mouvement...