Screenshot_2013_07_10_00_47_44_1La résilience est pour moi associée au nom de Boris Cyrulnik (ce n'est pas de lui qu'on parle dans cet article). Apparemment ça a l'air d'un truc bien puisque ça permet aux victimes de traumatisme de se reconstruire et de revenir vers une vie normale.

Un des spécialistes de la résilience aux Etats-Unis est est le docteur Martin Seligman, il était le directeur du Programme d'Entrainement Clinique du département de Psychologie à l'Université de Pensylvanie. Il a aussi été directeur de l'Association Américaine de Psychologie (APA), le directeur du Centre de Psychologie Positive à l'Université de Pensylvanie, a écrit des livres de développement personnel, .

Il est aussi un grand contributeur à la création du concept d'impuissance apprise. En très bref, l'impuissance apprise se rapproche de la dépression, c'est lorsque un etre humain ou un animal renonce à tenter d'échapper à la douleur. Pour illustrer la chose, lors d'une expérience, des chiens sont soumis à des décharges électriques sans pouvoir y échapper, ils "apprennent" qu'ils ne peuvent pas échapper aux chocs éléctriques, quelque soit le contexte. Par la suite, lorsque ces chiens sont soumis à des chocs éléctriques ils ne tentent plus de s'échapper meme s'ils le peuvent. Il faut alors leur réapprendre le comportement de fuite.

L'impuissande apprise est importante pour comprendre la torture. En effet, d'après Françoise Sironi, dans une conférence de 2001 sur la torture et la fabrication des boureaux, la torture ne sert pas à soutirer des informations stratégiques à des prisonniers, mais dans la majorité des cas elle sert à décourager les combattants adverses et à effrayer, par l'exemple, la population civile. Si Françoise Sironi ne parle pas exactement d'impuissance apprise, elle a parfaitement vue que le but de la torture est de provoquer chez les prisoniers et l'ensemble de la population la peur d'agir et l'acceptation de l'oppression.

Maintenant, le docteur Seligman est aussi un bon patriote, d'après Mark Benjamin dans Salon.com. Selon le docteur Seligman, les conseillers en science doivent aider les sciences naturelles et les sciences humaines pour gagner la guerre contre le terrorisme. (traduction bizarre, la phrase originale est la suivante : any science advisor to the president “needs to help direct natural science and social science toward winning our war against terrorism.”).

De quelle manière les sciences humaines et les sciences naturelles peuvent aider ? selon le site de la Coalition pour une Psychologie Ethique, le docteur Seligman est connu pour avoir présenté ses recherches sur l'impuissance apprise à un groupe d'interrogateurs et de psychologues de la CIA.

 

Donc, ce docteur Seligman, inventeur du concept d'optimisme appris (surement l'opposé à l'impuissance apprise), spécialiste de la résilience, spécialiste de la p----- de psychologie positive (!!!), écrivain de livres de développement personnel, conseille également la CIA sur comment mieux détruire les individus, effrayer les populations civiles. Est-ce que j'ai encore envie de lire ses livres et de lui serrer la main ?

Mais surtout, est-ce que ses livres peuvent etre d'un quelconque recours pour les individus qui en chient, ceux qui ont des problèmes ? Pour ceux qui en chient, pour ceux qui manquent de confiance en eux, la véritable question est la suivante : 

"voulez-vous etre soigné, regagner votre confiance en vous, votre estime de soi, par une personne qui dans le meme temps enseigne comment détruire psychologiquement, détruire la confiance en soi et l'estime de soi ? Voulez-vous etre soigné par la personne qui vous a détruit ?"

A mon avis, les individus qui en chient, qui ont des problèmes, devraient se tenir loin, très loin du docteur Seligman. Elles devraient apprendre à avancer par elle-meme, et ne surtout pas attendre d'aide de ce type d'individus.