IMG_20130722_1sur l'image : "Vous dites les mots suivants : "En tant que ton créateur, je te libère" et c'est fait". Screenshots issus de la série True Blood saison 6.

 

On dit parfois que les mots sont du vent, et lorsqu'on pense à la phrase d'affranchissement dite par le vampire créateur "En tant que ton créateur, je te libère" on se dit qu'effectivement dans ce cas c'est du vent. Le vampire créateurpourrait prononcer la phrase sans que cela n'ai plus de signification pour lui que "il y a une table dans le salon".

Comment un vampire créé, lié à son créateur par un lien magique qui le force à obéir, peut-il être libéré par ces simples paroles ? En fait ceci n'a rien à voir avec la magieOu plutot la magie n'a rien à voir avec ce que l'on croit qu'elle est. A mon avis de bonnes explications sont données par Pignare et Stengers dans "Sorcellerie Capitaliste".

Et quelque chose qui se rappoche se trouve sur le site de ribbonfarm.com avec la notion de Powertalk :

 

Les Caractéristiques du Powertalk

[...]

Ce qui distingue le Powertalk c'est qu'avec chaque mot prononcé, l'équation du pouvoir entre les deux interlocuteurs change juste un petit peu. Parfois les deux gagnent un peu, au détriment d'un pauvre pigeon. Parfois un des interlocuteurs cède du terrain à l'autre. Le Powertalk, en d'autres mots, est un langage qui a des conséquences immédiates (traduction que je donne à "consequential language").

 

Pour revenir aux vampires, il faut voir qu'il y a un accord tacite entre le créateur et le créé sur la supériorité du créateur, et ce n'est pas anodin. Entre les vampires c'est le rapport de force qui compte. Il est alors logique que la phrase d'affranchissement "En tant que ton créateur, je te libère" libère à tous les coups le vampire créé.

 

Pour voir ça de plus près, il faut voir chaque possibilité. Lorsque le vampire créateur dit la phrase d'affranchissement au vampire créé, il y a plusieurs cas possibles.

  • il y a des témoins
  • il n'y a pas de témoins

et

  • le créateur pense ce qu'il dit
  • le créateur ment, il pense que cela a la meme signification que "il y a une table dans la cuisine" par exemple

Supposons que le vampire créateur prononce la phrase d'affranchissement en l'absence de témoin.

Si le créateur pense ce qu'il dit, pas de problème.

Supposons que le créateur ne pense pas ce qu'il dit

- il a été forcé, meme actionné comme un simple pantin -> il est faible et ne mérite pas d'etre le maitre de son vampire créé

- il l'a prononcé cette phrase qui a une signification capitale sans vraiment vraiment en saisir la portée -> il est stupide et inepte et ne mérite pas d'etre le maitre du vampire créé

 

Donc dans tous les contextes, lorsque le vampire créateur prononce la phrase d'affranchissement cela libère le vampire créé, qu'elle soit signifiée ou non, devant témoin ou non.

 

Et quelque chose qui garde ses propriétés quelque soit le contexte ressemble bien à s'y méprendre à quelque chose de solide non ?