sassi

L'Ananasurance sera finalement un projet qui marchera avec les grands noms des entreprises d'assurances, AXA, Allianz et touti quanti et c'est l'un des reproches de Laurent Louis à Dieudonné.

Il semble en effet difficile voir impossible de monter un projet d'assurance viable sans jouer avec "les grands", et c'est ainsi qu'un professionel de l'assurance de très haut niveau, un certain Arnaud Sassi, a été embauché pour diriger le projet. Autant dire que ça peut refroidir de donner son fric à ce genre de personnes issues de l'hyperclasse, qui connaissent toutes les turpitudes de "la haute" - mépris de classe, pédophilie, esclavage, etc... - et ferment les yeux (ou participent carrément) pour continuer leur business. Ok, on donne déjà son fric à ce genre de personnes avec les compagnies d'assurance normales, mais alors où est le changement avec l'Anassurance ? Certes, "on" met un pieds dans la cours des grands, ce qui permet d'être plus "écouté" par le pouvoir, en fait "on" devient une partie du pouvoir. Mais ce "on" c'est qui ? Ce "on", c'est le propriétaire de l'Ananassurance, quant au client il reste le client. Chacun à sa place.Et puis à propos des "turpitudes de la haute", le business étant ce qu'il est - il faut respecter les acteurs importants (sinon on coule) - j'aimerais savoir si les choses importantes seront toujours dénoncées : y aura-t-il toujours une place pour les enfants du juge Roche, les Régina Louf, les Chérif Delay sur les planches du théâtre de la Main d'Or ? S'engager sur de lourdes sommes avec des ordures va rendre la chose difficile.

Personnellement j'espère que Dieudonné et son équipe ont pris les dispositions nécessaires pour s'en protéger de tout cela, mais honnêtement quels sont les moyens qui sont les miens, moi anonyme, de m'en assurer ?

 

D'un autre côté, pour défendre le projet de l'Ananassurance tel qu'il est : difficile regagner le pouvoir sur soi (reclaiming, empowerment) sans se compromettre avec le Pouvoir : il s'agrippe à nos couilles de ses mains crochues, et il va falloir lui tordre les doigts, un par un. Sur un plan éthique, le projet que voulait mettre en place Laurent Louis pour l'Ananassurance était sans aucun doute meilleur que le projet retenu actuellement. Mais était-il viable ? Là est la question, parce que ne peut vivre que ce qui est capable d'assurer sa subsistance, l'éthique ne suffit pas, et ce fait est certainement très présent dans l'esprit de personnes qu'on a voulut couler, comme Dieudonné et sa femme. Il y a de grandes chances que ces considérations de viabilité aient joué. D'après les articles publiés sur Quenel+ : l'équipe de Dieudonné ne pense pas que Laurent Louis ai les compétences nécessaires pour faire vivre l'Ananassurance (après, dans ce changement d'opinion sur les compétences de Laurent Louis, quel rôle a joué l'éloquence du requin qui a pris sa place... aujourd'hui 30% du projet appartient à Arnaud Sassi, c'est bien celà ?)

Le projet de Laurent Louis serait-il aussi éthique que le modèle géocentrique défendu par Le Libre Penseur, mais tout aussi inoppérant dans la réalité ? C'est une des questions que je me pose.