taxi concurence deloyale

Les chauffeurs de taxi expriment leur colère de manière violente : ils subissent maintenant une concurence féroce, incarnée par Uber, alors qu'auparavant ils possédaient le monopole.

L'une des raisons de cette colère : il faut lire l'article Wikipedia sur la profession. Alors que les chauffeurs Uber utilisent leur véhicule privé pour effectuer les courses, sans qualification particulière, les chauffeurs de taxi en ont bavé :

- Dans la plupart des villes du monde, la profession de chauffeur de taxi est strictement encadrée. Il faut, pour l’exercer, avoir passé avec succès un examen professionnel plus ou moins difficile selon le pays ou la ville.

- Il faut ensuite avoir à sa disposition un véhicule autorisé. Cette autorisation, ou licence, n’est accordée qu’aux véhicules qui présentent certaines caractéristiques (comme la dimension, l’habitabilité, ou la couleur de carrosserie) et qui possèdent certains équipements obligatoires (comme un taximètre, un signal lumineux, etc.).

- dans d’autres endroits comme à New York, en France ou en Italie, le nombre de licences est contingenté. C’est-à-dire que le nombre total de véhicules autorisés dans une zone géographique donnée (comme la commune ou l’agglomération) est strictement limité. En cas de contingentement, et quand les licences de véhicules sont cessibles, leur rareté peut leur conférer une valeur vénale très élevée. Les propriétaires de licences ont alors intérêt à ce que la rareté soit au moins maintenue.

uber

Evidemment, l'état, qui a fait subir cette merde de réglementation aux chauffeurs de taxi pendant des années, et qui la rend caduque brusquement, est entièrement responsable. Les chauffeurs de taxi sont les cons de l'histoire, eux qui voulaient exercer leur profession honnêtement et qui pour cela devaient débourser des sommes s'élevant à plusieurs dizaines de milliers d'euros (hors coût du véhicule). La stratégie employée maintenant est donc de faire passer ces chauffeurs légitimement en colère pour des gros nazes violents.

Il va sans dire que le système Uber est bien supérieure au système des taxis traditionnels, moins cher, plus performant. Mais est-on obligé d'utiliser un système étranger alors que l'idée n'est pas difficile à implémenter ? En France nous pourrions tout simplement la copier et garder le business pour nous, au lieu d'enrichir des étrangers, et fuck le copyright. La Chine l'a fait avec  一号专车.....

yihaozhuanche