sichuan gensLe Sichuan (pronconcer "Seutchouane") est une région de la Chine donc on va parler des asiatiques et de leur ligne. Précisons tout de suite que je ne suis pas diéteticien et que par conséquant l'article qui suit ne fait que relater mes observations personnelles, qui cependant sont solides.

Comment font les asiatiques pour rester plus minces que les autres, c'est une question qu'on pourrait se poser, et particulièrement chez les Sichuanais.

 

Préalable

Avant celà, il faut parler d'une objection qui revient souvent lorsqu'on parle de la minceur des asiatiques : ce serait en partie du à des différences génétiques. Et il semble bien qu'on ne puisse pas facilement ignorer cette observation, par exemple les statistiques ethniques sur l'obésité aux Etats-Unis montrent que les asiatiques sont largement moins touchés que les autres :

"Plus de 50 millions des obèses sont des Blancs mais par rapport à l'ensemble de leur catégorie de population, l'obésité touche surtout les Noirs (47,8 %, 12,2 millions de personnes) notamment les femmes (56,6 %), et les Hispaniques (42,5 %, 13,4 millions de personnes). Les plus préservés sont les Asiatiques (10,8 %, 1,2 million de personnes)."

Source : Le Point, L'obésité touche plus d'un Américain sur trois

Notons que ces chiffres ne sont pas non plus une preuve absolue de la prévalence de gènes sur les habitudes, puisque les différences peuvent aussi êtres dues à des habitudes culinaires qui se sont perpétuées chez les descendants d'immigrants.

Cependant j'ai entendu dire et j'ai pu observer que beaucoup des asiatiques qui émmigrent aux Etats-Unis prennent du poid, j'en déduis que des changements dans l'alimentation peuvent êtres à l'origine de l'obésité, au-delà des facteurs génétiques.

Enfin, il est vrai que les pays asiatiques, surtout la Chine, connaissent aujourd'hui une explosion de l'obésité. Cependant, on est encore loin la situation dans les pays occidentaux, France comprise.

 

prc sichuanAu Sichuan

Venon-en maintenant aux habitudes culinaires des Sichuanais. Ce qui est frappant au Sichuan, c'est la quantité de graisse que les gens mangent, qui ne colle pas au faible taux d'obésité observé

  • Le piment et la graisse

En effet la nourriture y est très grasse car très pimentée : le piment est une substance qui ne s'accroche pas bien à l'eau (il ne sert à rien de boire de l'eau pour faire passer la brulure) mais bien à la graisse. Les plats sichuanais sont par conséquents presque tous très gras. Des plats typiques du Sichuan comme le kongbaojiding, le huiguorou, la fondue sichuanaise, ou même leur bol de nouille local, contiennent tous énormément de graisse. Ca y baigne littéralement !

platssichuanais

Certes, selon Wiki, la capsaïcine, molécule active du piment, peut être recommandée lors d'un régime (Wikipédia : capsaïcine) cependant il est difficile d'imaginer que l'effet seul de la molécule puisse contrebalancer les quantités de graisse ingurgitées. Sur les photos quelques plats typiques du Sichuan, dont on peut voir la teneur en graisse pour chacun d'entre eux.

Et on ne peut pas laisser cette section sans parler du plat préféré des Sichuanais, la fondue sichuanaise : un bouillon recouvert d'une couche d'huile contenant le piment (bien sûr) dans laquelle on laisse les aliments cuire. Lorsque les aliments sont sortis du plat après avoir cuit dans le bouillon évidemment ils passent par la couche d'huile et en sont recouverts. La photo ne montre pas la vinaigrette à l'huile de sésame dans laquelle on assaisone les aliments avant de les manger. La fondue sichuanaise est socialement l'équivalent de notre raclette.

fondue

Une alimentation très riche en graisse donc.

 

  • Le sucre

sans_300

Il semble que des études récentes remettent sur la selette le sucre dans les causes d'obésité : Le sucre, nouvel ennemi public n°1 de la lutte anti-obésité. Les chinois ne mangent pas beaucoup de sucre, et les sichuanais ne font pas exception. Au niveau des boissons, pas de sucre dans les différents thés, et des boissons type cannettes moins sucrées que les cocas et autres Ice tea (du moins jusque récemment).

 

  • Les grainesgraines-de-tournesol-pipas

Un aspect intéressant des habitudes culinaires qui perdurent en Chine, et au Sichuan, que nous avons beaucoup perdu en France, c'est la consommation de graines. Ce qu'il y a d'intéressant dans la consommation de graines comme les pipas, noix, noisettes, et autres, c'est qu'il faut les éplucher, et que ça prend du temps : à la différence des chips, des biscuits et des bonbons, le rythme auquel on mange les graines ralenti, tout en gardant la sensation de manger.

 

  • La viande et les os

gutang

Enfin, il faut parler de la viande, qui d'une part vient souvent en petite quantité dans les différents plats, et qui d'autre part vient souvent avec les os. Ici c'est le même raisonnement que pour les graines : à la différence d'un steack haché, ou de boulettes, impossible d'avaler directement une bouchée de viande contenant des os. Il y a un travail de tri à faire, qui prend du temps, qui ralenti la fréquence de déglutition. Sur un repas ce sont d'autant moins de calories avalées.

 

Donc, toutes ces habitudes culinaires sont-elles LA solution pour maigrir ? Je n'en ai aucune idée, n'ayant moi-même jamais été en surpoids. Le but est ici de faire part de mes observations, après des années de questionnement. J'espère que vous avez apprécié cet article.