89974013_qle rapport de l'OMS sur les viandes fait du bruit, et il est probable que cela inquiète l'industrie des viandards. Quelle va être la stratégie de défenses de cette industrie déjà dûrement touchée par des scandales tels que celui de la viande de cheval ?

alexa futura sciences

Pour nous parler de ce rapport, dans un article qui se veut rassurant ("des conclusions moins alarmistes que certaines interprétations.") et qui nous rappelle les dangers d'une alimentation excusivement végétarienne ("Les régimes végétariens sont à la mode, mais quelles sont les conséquences de la suppression de la viande de l'alimentation ? Existe-t-il des risques?"), le grand site scientifique Futura-Sciences (classé 214 dans le web francophone par Alexa), dont le but est d'informer le public objectivement, invite une spécialiste de la nutrition, Béatrice de Raynal... dont les premiers mots sont "la viande est bonne pour la santé".futura raynal

 

Avoir une spécialiste à sa disposition pour se faire un avis, c'est bien, et même indispensable. Mais, dans le but d'avoir un avis le moins influencé possible, on aimerait savoir si la spécialiste invitée est neutre sur le sujet de la viande, et pour se faire une idée il faut en savoir un peu plus sur ce qu'est son business (ce qui lui rapporte des tune en gros). Elle est "nutritionniste, contemptrice et très attachée à l'éthique. Gourmande, [elle] ne jette l'opprobre sur aucun aliment" (source : son blog)... et autre chose ?

 

nutrimarketing beatrice de raynalAssez rapidement on tombe sur le site de marketing de Béatrice de Raynal, Nutrimarketing (on peut pas faire plus cair), dont voici quelques un de ses clients :

 

nutrimarketing clients

pas trop d'industriels de la viande encore, m'enfin il est clair que ce sont des clients potentiels.

 

Alors, pourquoi Futura-Sciences invite-t'elle une personne aussi liée à l'industrie agro-alimentaire pour s'exprimer sur le sujet des viandes cancérogènes ? Cela remet en cause le principe de neutralité et c'est donc totalement anti-scientifique. C'est vrai qu'à Futura-Sciences on semble également au moins aussi intéressés par les sciences que par le marketing. On ne compte plus sur ce site les publi-articles, et le recrutement se fait plus souvent dans le SEO et le marketing que parmi les vrais scientifiques (qui eux bossent gratos en tant que modérateurs sur leurs forums lol).

Bref, vive la Science.

s2