DSCN2201 (Small)l'évolution des technologies apporte plus de confort, facilite les taches, mais en contrepartie génère toujours plus de pollution.

C'est vrai que quand on fait une recherche Google - pollution air paris - on tombe sur des images assez effrayantes, Paris enveloppé dans un smog malsain, des cartes alerte rouge orange :

pollution paris google

 

pourtant ce ne sont que des photos, ça manque un peu de chiffres pour appuyer l'alarmisme. Pour pallier à ça il suffit juste de refaire une recherche Google en rajoutant "graph" : - pollution air paris graph - et ce qu'on trouve est "surprenant" (en fait pas trop mais j'explique plus bas) :

 

monoxyde graph

pm25 graph

 

 

france chine delocalisation

en fait on voit que ça fait 25 ans que la pollution aux particules et au monoxyde de carbonne diminuent pour ne parler que de ces deux polluants. Effectivement, quand un pays a délocalisé la plupart de ses usines, que la croissance est en berne et que les chantiers de construction se font rare, on ne peut pas vraiment s'attendre à ce que la pollution augmente (je laisse de côté la question de savoir si la croissance c'est bien ou mal, ce dont on est certain c'est qu'il y a plus de 6 millions de sans-emplois sur une population active de 40 millions).

 

Et pourtant "on" nous parle de pollution comme si ce problème devenait de plus en plus pregnant en France, exemples :

Slate : Contre la pollution, Paris doit faire plus et plus vite

Metro : Pollution : comment Paris va vous débarasser de votre vieille voiture dès 2016

Pourquoi annoncer que la pollution est un problème de plus en plus important alors que celle-ci ne fait que baisser depuis des décennies ?

Très certainement pour vous taper au porte-feuille tout en vous culpabilisant pour ne pas que vous vous plaigniez. On vou tape d'abord au portefeuille : en vous forçant à changer de véhicule, qui est "trop vieux", en vous mettant des contravention parce que vous conduisez en tongues ou parce que vous utilisez un kit mains libres. Puis on vous fait fermer votre gueule en vous faisant remarquer que vous êtes "des enculés de pollueurs de merde qui pensent pas aux générations futures". Pourtant, pour beaucoup de monde, utiliser un véhicule qui pollue n'est pas un choix, c'est absolument nécessaire pour générer des revenus. On en revient à ce que décrit Isabelle Stengers dans son livre "Sorcellerie Capitaliste", vous êtes pris entre des "alternatives infernales" : soit vous payez ce qu'on vous demande, parce que votre comportement est "mauvais" (vieux véhicule polluant, tongues en pleine canicule, téléphone kit main libre, etc...), soit vous vous plaignez et on vous désigne comme "le pire des enculés de pollueur de la terre qui ose se plaindre en plus", soitvous arrêtez de travailler et vous vous retrouvez au chômdu. C'est infernal, il n'y a pas une porte de sortie.

Ils sont malins ces politichiens.