proces_soral4

...ou peut-être par l'un de ses créateurs Alain Soral.

Que se passe-t-il exactement ? Il suffit de regarder la longue liste d'amitié mortes qui jalonne le parcours de Soral : de Jean Robin à Tepa en passant par Farida Belghoul, Ahmed Moualek, Mathias Cardet, Salim Laïbi, Laurent Louis, Paul-Eric Blanrue, etc... : la liste est encore longue. On ne sait trop comment tient l'amitié Soral - Dieudonné, mais ce n'est certainement pas une opération du Saint Esprit.

Ce qui est extrèmement dommage, c'est que cela se ressente sur le site d'Egalité et Réconciliation. Finit le relais de très bon sites indépendants tels que le Cercle des Volontaire, Agence Info Libre ou Le Grand Soir. La diversité présente sur le site, qui pouvait être très enthousiasmante, s'est notablement réduite.

La puissante machine E&R - dont il faut se douter qu'elle ne fonctionne pas seulement grâce aux PME telles que Kontre Kulture, mais également par des soutiens plus politiques (les Russes ?) - a finit par caler, et malheureusement difficile de voir comment elle pourrait redémarrer : pratiquement tous les acteurs majeurs de la résistance sont furieux à propos de Soral, et toutes les chances de collaboration future semblent mortes.

 

Ok, Soral est un roublard sûr de lui et dominateur, mais j'aimerais prendre un peu sa défense, parce lui et Dieudonné - quelque soit le mal qu'on puisse penser d'eux - ont énormément contribué à faire grimper l'audiance des sites d'info alternatifs et cela pose d'énormes problèmes à notre oligarchie, qui ne les résout que par la restriction des libertés et ainsi s'abaisse et s'affaiblit. Il n'y a qu'ainsi que la cause des 99% peut avancer. Soral aurait pu rester dans son monde "culturo-mondain" à toucher des droits d'auteurs et baiser des pétasses, or il ne l'a pas fait.

 

Dans ce blog le sujet des sociopathes ou psychopathes a souvent été abordé, et il est fort à parier que Soral en soit un. On peut voir la grande accuité d'un tel esprit à comprendre les rouages du pouvoir, sa grande efficacité au combat, mais aussi son potentiel extrêmement destructif même à l'égard de "son" propre camps. Tout comme le feux, qui a été maîtrisé non sans brûlures et cicatrices il y a 500 000 ans mais qui a tant apporté à l'humanité, il est probable que le défi majeur d'aujourd'hui est d'apprendre à travailler avec les personnalités psychopathiques, sans que cela n'aboutisse à de grandes destructions.